Dr Agnès Senéjoux Proctologue
Dr Agnès SenéjouxProctologue

Traitement du sinus pilonidal ou "kyste saccro coccygien"

Le sinus pilonidal est la manifestation d'une suppuration aigue ou chronique en réaction à l'accumulation de poils ayant pénétré dans la peau. La localisation la plus fréquente concerne la région sacro-coccygienne (d'où l'ancienne dénomination de kyste sacro-coccygien).

 

La zone de pénétration des poils libres se situe dans les " fossettes " du sillon inter fessier. Les poils migrent sous la peau, créant ainsi un trajet fistuleux le plus souvent médian et céphalique puis latéralement. Ces poils se comportent comme des corps étrangers et déclenchent une réaction inflammatoire à fin de les lyser et de les éliminer. Le granulome inflammatoire prend la forme d'un pseudokyste (sans paroi propre). Ce kyste sous cutané peut rester simplement inflammatoire jusqu'au jour où il s'infecte. L'évolution se fait alors soit vers l'abcédation aigue, soit vers la fistulisation chronique à la peau.

Le pic de fréquence de cette maladie concerne l'adulte jeune, avec une nette prédominance masculine (75%). L'incidence globale dans la population générale est estimée à 26/100000.

Les facteurs prédisposant seraient la présence de " fossettes " congénitales dans le sillon inter fessier (constaté chez 1% des étudiants américains et 4,5% des soldats de l'armée turque, de façon asymptomatique), une pilosité ou duvet post-pubère (rôle d'un facteur hormonal sur les follicules pileux) et souvent des phénomènes de friction / macération (conducteurs d'engin).

 

ASPECTS CLINIQUES

La forme aiguë est retrouvée dans un peu plus de la moitié des cas : apparition plus ou moins rapide d'une tuméfaction douloureuse, rouge, chaude, siégeant dans le sillon inter fessier ou légèrement latéralisée; il peut y avoir évacuation spontanée du pus par les fossettes ou par un ou des orifices externes.

La forme chronique succède à la phase aiguë ou peut survenir d'emblée: sécrétion purulente ou séro-purulente, indolore mais pouvant engendrer gênes et démangeaisons, s'évacuant par une fossette ou un orifice secondaire latéralisé

 

TRAITEMENTS

A la phase aiguë d'abcès : l'incision, le plus souvent en ambulatoire permet d'évacuer le pus, mais ne réalise pas le traitement en soi de la maladie pilonidale car il y a plus de 50% de récidive à court terme.

A la phase chronique le traitement par excision lay open est l'intervention la plus pratiquée en France. Son principe repose sur l'excision complète des fossettes inflammatoires et des trajets fistuleux en se limitant strictement aux tissus pathologiques. La plaie est ensuite laissée en cicatrisation dirigée sur une durée huit semaines, en moyenne. Cette intervention est habituellement réalisée sous anesthésie générale en hospitalisation ambulatoire. La reprise des activités normales peut être envisagée après une à trois semaines selon la taille du sinus et le type d'activité. La contrainte des soins infirmiers et des consultations chirurgicales jusqu'à cicatrisation, doit être très bien expliquée au patient. C'est la garantie d'une cicatrisation complète, linéaire, dans le sillon inter fessier, un peu plus fibreuse mais s'assouplissant dans le temps avec un taux de récidive estimé à moins de 5% dans ces conditions. Cette technique s'adapte à toutes les formes de présentation clinique de sinus pilonidal chronique. . 
       

Coordonnées

Dr Agnès Senéjoux

Cabinet Rennais de Proctologie

Centre Hospitalier Privé

6 Boulevard de la Boutière

35760 Saint Grégoire

 

Vous pouvez nous appeler au :

02 57 21 90 17

En cas d'urgence en dehors des heures ouvrables contacter les urgences du CHP Saint Grégoire (02 99 23 36 22) ou faites le 15

 

Prendre un RDV en ligne sur Doctolib.fr

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
©Dr Agnès Senéjoux